WebsiteWebsite  HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log inLog in  

Share | 
 

 Traduction d'une interview de Jody Samson

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
Ghost
Rider of Doom


Number of posts : 195
Registration date : 2009-01-02

PostSubject: Traduction d'une interview de Jody Samson   Thu 5 Mar - 12:39

Me remettant à l'anglais, j'ai décidé de me coller un exercice à la fois agréable et efficace en traduisant cette itv.
Soyez indulgents ^^

http://jodysamson.com/interview.htm



JODY SAMSON – Maître forgeron (ndt : ici et dans le cadre de la traduction, le terme de forgeron de limitera à la fabrication d’épée)
par Edward Waterman
Extrait et mis à jour du “The Barbarian Keep, Issue No. 1”: un magazine publié par la Robert E. Howard United Press Association, pour la sortie du #144. Copyright 1997 par Edward Waterman – présenté avec sa permission.




Le 27 Février 1997, j’eus l’honneur d’interviewer Jody Samson, l’un des fabricants d’épées les plus réputés au monde. L’interview s’est déroulée à l’extérieur, au dos du bâtiment et derrière la salle d’exposition officielle, où est située sa boutique. Jody Samson est reconnu parmi les six plus grands experts en coutellerie et fabrication d’épées, il est surtout connu pour avoir forgé les épées du film « Conan le Barbare ». Cependant, sa réputation de maître forgeron était considérable bien des années avant son travail sur “Conan”. Natif et ayant grandi en Californie, M. Samson apprit son métier auprès de John Nelson Cooper, une pointure et un pionnier dans le domaine de la coutellerie. Débutant en 1969, M. Samson fit son apprentissage avec J. Cooper alors qu’il était au lycée, en dehors des heures de cours . En 1974, M. Samson ouvrit sa propre boutique, et vécu en fabriquant des couteaux et des épées. Etant avant tout un artiste, M. Samson tira profit de son habileté à créer un certain type d’épée personnalisée, qu’il appela « sculptures dans l’acier » (traduit de « Sculptures In Steel »).
M. Samson vendit d’abords ses épées et ses couteaux à l’industrie du cinéma et de la télévision. Toutefois, il continue à faire des produits pour les particuliers. Chacune de ses épées sont faites à la main. Son oeil vif et sa main sûre sont un témoignage de sa maîtrise et de sa compétence. Chaque ligne est droite, et chaque surface est immaculée et polie jusqu’à obtenir un effet miroir. Il travaille sans outils de mesure, mais scrute chaque lame et met en forme chaque épée avec le toucher d’un maître. M. Samson tire une grande fierté de son travail.
L’atelier de M.Samson est un endroit fantastique et surréaliste. Depuis l’extérieur, cela ressemble à une petite pièce de 10 mètres sur 10, mais une fois à l’intérieur, non sommes transportés dans un autre monde. Empilés sur une table, au centre de la pièce, plusieurs chandeliers sculptés à l’effigie de dragons, lynx, crânes, et autres sombres artefacts typés gothiques. Les trois murs sont recouverts de ceintures, d’épées, de boucliers et de cannes gravées et sculptées par Jody Samson lui-même. La plupart sont sculptées en d’étranges formes de serpents ou de crânes. Il y a une petite statue en forme d’embryon de dragon au centre de la table dont Jody tire, à raison, beaucoup de fierté . C’est un ouvrage magnifique. Des deux cotés de la boutique se trouvent des tables sur lesquelles sont posés des instruments de meulage, de ponçage et de polissage. Alignés tout le long de la boutique, on aperçoit des outils, des lames, des dagues et divers morceaux d’épées. Un petit bureau est disposé dans un coin éloigné sur la droite, encombré de papiers empilés. Une affiche du film « Conan le Barbare » est accrochée sur le mur adjacent. Tout visiteur sera impressionné par cet éclectique mélange de bizarreries fantastiques qui décore la boutique de M. Samson. Celui qui travaille ici n’est à n’en point douter un artiste.
M. Samson ressemble à un vieux Viking. Visiblement à la mi-quarantaine, il arbore une barbe grisonnante et de longs cheveux poivre-et-sels attachés dans le dos. Il semble fort, peut-être la conséquence de son métier d’artisan, mais le plus troublant reste son attitude. Il y a comme une sauvage férocité en lui. Peut-être dans son œil, ou alors sa manière calme de parler ou de réfléchir, comme un volcan qui sommeille. Il est évident qu’il s’agit d’une personne dotée d’une grand aura. Un artiste. Et cependant d’une modestie peu commune. Il déteste parler de lui-même, ou de se « vanter », comme il le dit, à propos de son travail.


Last edited by Ghost on Thu 5 Mar - 12:44; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
Ghost
Rider of Doom


Number of posts : 195
Registration date : 2009-01-02

PostSubject: Re: Traduction d'une interview de Jody Samson   Thu 5 Mar - 12:40

Les questions et réponses qui suivent on été ré-organisées, et parfois reformulées, afin de gagner en précision et en simplicité:

Comment en êtes-vous arrivé à ce commerce ?

J’étais parti acheter un couteau à un fabricant qui était à Burbank, John Nelson Cooper. Il faisait beaucoup de couteaux pour Hollywood et était très réputé dans son domaine. Nous sommes devenus amis et il m’a montré comment on faisait des couteaux. La première chose que j’ai faite était de commencer une épée ! Et je me suis lancé. J’étais major de promo au collège dans les domaines artistiques, donc j’avais touché à un peu de tout, dans tout les domaines que je pouvais. Sculpture et dessin. De plus je peins depuis mon enfance.
J’aime le fantastique depuis je suis gosse. J’ai lu tout les livres de Conan. Vous savez, Robert E. Howard était un bon écrivain. Il y a très peu de personnes qui peuvent décrire une vision aussi bien qu’il le faisait. Peut être Tanneth Lee. Elle a fait du bon boulot, mais Howard était vraiment bon ! J’ai aussi été à des foires type Renaissance. Ca semblait amusant de faire des épées. Bref tout est venu comme ça et j’ai simplement commencé à fabriquer des épées.
Ca peut être très dur de se lancer dans le commerce. Bon déjà, il n’y a pas énormément de forgerons. Peut être deux cent, dont une centaine de bons , et quelques milliers de couteliers. La plupart de ces types, je dirais 80%, ont un autre boulot et font ça par hobby, ou sont à la retraite. Ceux à plein temps sont rares. De plus cela prend énormément de temps d’asseoir une réputation. Il faut faire beaucoup de salons, comme j’ai pu faire, pour que les gens puissent juger votre travail.

Avez-vous entendu parler du Dr. Jim Hrisoulas ? il est l’un des plus grand expert mondiaux en fabrication d’armes anciennes et fabrication d’aciers

Dans son premier livre [The Complete Bladesmith], il y a une garde d’épée sur la couverture, c’est moi qui l’ai faite. Il a dit qu’ils (ndt: la maison d’édition certainement?) ont oublié de me créditer pour ça. Mais je le connais depuis des années. Je l’avais fait un petit peu plus longue je crois. Il a l’habitude de venir dans mon magasin, de plus nous achetons de l’acier ensemble.

Que pensez-vous de ces épées bon marché faites en Inde ou à Taiwan ?

Et bien, elles sont bonnes pour être portées ou exposées à une foire type Renaissance. Mais être forgeron, c’est largement plus que fabriquer quelque chose qui ressemble à une épée. Il y a la balance, la flexibilité, et d’autres paramètres à contrôler. L’utilisation d’une épée détermine aussi le travail sur la lame, pour lui donner la fonction qu’elle devra avoir. Comme une rapière qui serait plus flexible. Ca dépend aussi du style de combat du gars, vous pouvez fabriquer l’épée de telle manière qu’il la manipulera par rapport à l’extrémité ou au centre. Plus flexible, moins flexible. Pour la poussée, vous pouvez la faire très solide et elle pourra percer quelque chose de dur comme un tonneau en métal. Et vous pouvez totalement contrôler le poids et la balance….tout. Alors que les épées que vous achetez dans un centre commercial sont fabriquées à la va-vite, elles n’ont pas de réelle balance. La moitié du temps elles n’ont quasiment aucun tempérament car elles sont conçues comme un produit de commercialisation de masse.

Qu’est ce que vous entendez par “balance”?

La prise en main. La façon dont l’épée se comporte. Même si je suis un fabricant d’épées contemporain, et je conçois le plus souvent mes propres designs, je fabrique des armes, pas d’inutiles ornementations. Je fabrique des armes avec une vraie balance, des armes praticables; et ces mêmes armes, si elles voyageaient en arrière dans le temps, pourraient être ramassées et utilisées de la même manière qu’ils le faisaient à l’époque.

Avez-vous un type d’épée favoris?

Non. Une épée est faite pour se battre, donc je choisirai mon épée en fonction du nombre d’attaquants, de quel espace je dispose pour manœuvrer et bouger une arme, comment ils sont revêtus (en armure ou pas), et s’ils sont armés.

Fabriquez-vous d’autres armes, ou autre chose que des épées?

Absolument. Epées, couteaux, haches, lances, tout ça. Tout le monde peut avoir ce qu’il veut. Je serai heureux de le lui faire. Une fois, j’ai prit un morceau de l’épée du père utilisée dans Conan Le Barbare, et j’en ai fait une boucle de ceinture pour un gars. Pour ça, j’ai du considérablement changer l’allure de la pièce afin de me préserver de toute atteinte aux ayant-droits. J’ai ajouté des cornes plus petites, enlevé le médaillon, ajouté des dents plus longues et plus pointues, etc… Mais ça avait un très beau rendu une fois terminé. J’aime faire des choses. Si quelqu’un vient avec un dessin, je peux le faire! Si vous avez un type d’épée pour vous et fabriquée par moi, vous aurez probablement un objet collector pour les prochaines 50 années. Je suis dans les livres, et bien connu. Ce n’est pas pour me vanter ni rien du tout, mais c’est un fait. Une épée qui a été faite spécialement pour vous peut être un héritage, un présent pour votre descendance. Comme un genre d’héritage familial, complètement opposé à un truc que vous trouverez au centre commercial local.

Fabriquez-vous des armes avec autre chose que de l’acier?

Et bien, je fais beaucoup d’objets en aluminium pour les films. Vous ne pourriez pas dire de quel type de métal ils sont faits à l’écran. Assez peu d’armes et d’épées que vous voyez dans les films sont réalisées en aluminium. J’ai fabriqué des épées pour Beastmaster III, celui qui est sorti directement en vidéo. J’ai fait deux lames d’épée en acier, et 3-4 en aluminium pour les scènes de combat. L’aluminium est un peu plus sûr, un peu plus brillant, et moins cher. L’aluminium est assez facile à travailler, mais il faut le terminer rapidement. Vous savez, vous pouvez le finir facilement. Et quand il est poli, vous ne voyez plus la différence. Dans Beastmaster, je pourrais dire quand le héros utilise l’épée en aluminium, ou quand il utilise celle en acier, mais la plupart des gens ne le peuvent pas.

Qu’est ce qu’ils utilisent pour faire jaillir des étincelles, quand deux épées se percutent ?

Des effets spéciaux. Du métal ne produit pas d’étincelles contre un autre métal. C’est comme le son que vous entendez dans les films quand les épées s’entrechoquent. J’ai loué des épées à blanc, parce que quand vous les cognez, ça fait un joli son. Et vous avez juste à mettre les sons dans les films. Une épée à blanc, c’est ce que vous appelez la lame avant que vous ne travailliez dessus. Et l’aluminium ca sonne. Ca sonne très bien. C’est très dur aussi. Les épées que j’ai fait pour les studios Universal, pour la démonstration de Conan, étaient en aluminium. Les épées en aluminium ne durent pas très longtemps. Pour être exact leur durabilité dépend du type d’aluminium utilisé. Les studios Universal ont arrêté d’utiliser de l’aluminium bas de gamme, les épées duraient…oh…pour une démonstration. Les épées que j’ai fabriqué était faites dans le même aluminium que pour les avions, et duraient 7 jours en moyenne. Je les ai faites juste pour les 2-3 premiers mois, et puis Universal s’est tourné vers les épées en aluminium moulé car elles étaient bien moins chères. Tant que ça ressemblait à une épée ils étaient contents, parce que c’était juste une démonstration, et que l’épée n’avait pas besoin d’étre une véritable arme.
Pour le film Conan le Barbare, j’ai fait quatre épées de chaque. Quatre épées du père et quatre épées Atlante. Tim Huchthausen est celui qui a fait les sculptures de la poignée, et j’ai meulé la lame. L’épée du père est entièrement mon œuvre, celle avec le crâne. Voilà, et Ron Cobb l’a dessinée (ndt : l’épée Atlante). Lui et quelques personnes de la production m’ont donné des plans pour que je travaille dessus, et j’ai d’abord commencé à la sculpter dans de la cire. Il y a longtemps, Cobb écrivait pour le LA Free Press (ndt: un journal indépendant), il a travaillé sur les cartoons, et maintenant il est dessinateur/concepteur. Il a fait du bon travail. J’ai une sculpture en cire de l’épée du père, et nous avons une épée Atlante à l’avant de la salle d’exposition.
Les épée faites pour Conan le Barbare n’étaient pas de véritables épées de combat, elles avaient juste de très bonnes ressemblances. Elles étaient lourdes. L’épée du père, avec le crâne, pesait autour de 3kg et l’épée Atlante 3,5 kg. Une véritable épée pèse un peu plus d’1 kg. Les épées sont très exagérées dans les films fantastiques. Pensez à un bon athlète, un boxeur par exemple. Il porte des gants de 500 grammes, et il se repose toute les 3 minutes. Donc si vous avez une épée d’environ 3kg, vous ne pouvez pas vous battre avec. Il n’y a plus de vitesse. La vitesse est essentielle dans un combat à l’épée. Les déplacements avec une épée lourde seront rapidement et considérablement ralentis. Vous ne pouvez pas trancher des piliers en pierre avec une vraie épée, ou couper des chaînes, etc. Ca ne marche pas comme ça, seulement dans les films.

Pourquoi la garde de l’épée Atlante se prolonge sur la lame ? Est-ce inhabituel ?

D’une manière générale, ce qu’on a fait c’est relier le manche jusqu’à devant la garde. Ils ont dessiné la poignée pour qu’elle aille devant la garde, donc vous pouvez y accéder devant, mais dans la réalité, si c’était une véritable épée destinée au combat, elle aurait juste eu une longue poignée.

Qui détient les droits de l’épée de Conan ?

Je détiens les droits statutaires pour la sculpture tri-dimensionnelle, mais je pense que c’est Universal qui détiennent les droits de l’épée. Ron Cobb possède probablement les droits du design. Je suis pas très sûr. Il est possible que dans 5 ans environ, les droits ne soient pas renouvelés, et je serai en mesure de fabriquer des épées de Conan pour le public. Mais ce n’est malheureusement pas possible pour le moment.

Les hiéroglyphes gravés dans la lame ont une signification ?

Les hiéroglyphes de l’épée du père disent, "Suffer no guilt ye who wields this in the name of Crom". (trad: "Que celui qui brandit ceci au nom de Crom ne souffre d’aucune culpabilité”) Ceux de l’épée Atlante sont directement issus de l’imagination. La police d’écriture n’est pas réelle, ils l’ont inventé.

Avez-vous fabriqué l’épée de Valéria aussi ?

Non, l’épée de Valéria est en aluminium moulé. Ils me l’ont apporté, je l’ai reforgé pour la nettoyer, et je l’ai poli pour lui donner l’aspect de l’acier.

Dans la scène d’introduction du film Conan le Barbare, il y a une scène où le père forge son épée, est-ce la manière dont une véritable épée est fabriquée ?

Et bien, vous pouvez, mais vous ne pourriez pas la chauffer à rouge et la plonger dans la neige, tout éclaterait. Et habituellement, quand vous trempez quelque chose, c’est qu’un refroidissement est nécessaire, la température de l’huile est d’environ 120 degrés, et il faut le plonger lentement. De plus vous ne pourrez plus après coup y graver des petits symboles dans la lame. Et il l’a sculptée aussi, on ne ferait pas comme ça. Dans le temps les forgerons prenaient simplement quelque chose de métallique et le versaient dans un moule. Vous ne pouvez pas croire tout ce que vous voyez à l’écran. Ce que j’ai fait c’est juste acheter l’acier, en plaque, ensuite j’y ai fait des découpes et je les ai affûtées. L’acier à ressort que nous avons de nos jours est homogène, et c’est exactement ce qu’ils avaient de mieux en métaux dans les temps anciens. C’est similaire aux suspensions de voiture du type ressorts à lame, sous les roues. Les suspensions à lames se tordent des millions de fois par jour et elles ne cassent jamais. Tout le monde dit « Oh il faut que ce soit affûté!”, et je répond non ! Vous pouvez très bien vous défendre avec une épée non-aiguisée. Mais si ça casse vous êtes dans le pétrin.

Il semble constant que tout les experts d’un même domaine se connaissent mutuellement, est-ce aussi valable dans le métier de forgeron ?

Oui. En fait, j’ai récemment été chez Warner Brothers pour travailler avec Terry English. C’est le type qui a fait l’armure de Mr. Freeze dans Batman, et je l’ai un peu aidé pour ça. Il a également fait l’épée pour Excalibur (nde : Jim Hrisoulas a forgé la lame pour Excalibur, Terry English a fait la poignée).

Vous aimez Star Trek?

Je ne regarde pas beaucoup la télé, mais quand je regarde c’est soit Star Trek, ou X-Files, ou Babylon 5. J’ai fait quelques épées pour Babylon 5, pour l’épisode du Roi Arthur avec Michael York. J’ai fait la lame et Tony Swatton a fait la poignée. Il a aussi joué le gars en armure qui a tué Michael York dans l’épisode.
Arnold Schwarzenegger n’était pas ce que j’imaginais pour Conan. Il n’avait simplement pas la même aura que Robert E. Howard a pu donner à son personnage dans l’histoire. C’est important qu’il y ait de la tension dans la personne, dans la manière de bouger. Peut-être comme Jack Pallance. Quand il jouait Barabbas et qu’il conduisait le convoi, il avait la folie et l’énergie. Ou Yul Brynner dans Les Dix Commandements. Quand il marchait, il était paisible, fluide, et il avait de l’énergie en lui. A mes yeux Arnold semblait un peu froussard. J’aurais choisi celui qui jouait son père, William Smith. Jeune, il aurait été le gars ! Il avait les mâchoires. Il était dans le film Piranha, avec Peter Brown, il jouait ce chasseur fou dans la jungle amazonienne. Complètement dément, il avait cette “allure”. Et c’est comme ça que je voyais Conan. Vous savez, vraiment intelligent…. Personne n’est complètement fou. De plus, il avait des cheveux noirs.


Pour plus d’informations sur Robert E. Howard, Conan, et les épées du film, nous vous encourageons à visiter:
The Robert E. Howard United Press Association
et The Barbarian Keep


Last edited by Ghost on Thu 5 Mar - 12:40; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
Ghost
Rider of Doom


Number of posts : 195
Registration date : 2009-01-02

PostSubject: Re: Traduction d'une interview de Jody Samson   Thu 5 Mar - 12:40

La fabrication des épées de Conan: une interview avec Jody Samson

Albion Armorers est heureux de présenter cette entrevue avec Jody Samson, pour discuter de la production de l’épée originale du film Conan, et des nouvelles versions qui seront disponibles via le site FilmSwords. Cette interview a été menée par Jason Dingledine, dans la boutique de M. Samson à Burbank, Californie.

AA: Comment avez-vous fini par être le fabricant de ces épées ? A quel défi avez-vous été confronté ?

JS: J’était anxieux d’obtenir ce travail, j’étais prêt à accepter ce projet avant même de prendre le temps d’y réfléchir. Apres que les types des studios soient partis, je me suis assis et j’ai pensé “je n’ai jamais rien fait de semblable avant ! » J’avoue que j’ai un peu paniqué. J’avais fait plein de sculptures avant, et fabriqué des centaines de couteaux et d’épées, mais je n’avais jamais combiné les deux, ou même sculpté une simple garde pour la mouler. Les principes semblaient les mêmes que pour la sculpture, donc je me suis dit que j’allais faire un essai et voir ce qu’il se passerait.

AA: John Milius (Réalisteur de Conan le Barbare) a proposé à Albion de prêter son exemplaire original de l’épée à titre gracieux. Combien d’exemplaires de chaque on été fait pour le film, et cela prend approximativement combien de temps pour en fabriquer une ?

JS: Il y en avait trois de chaque, et j’ai travaillé dessus pendant plus de 6 mois. C’est plutôt exceptionnel, habituellement 6 semaines c’est déjà assez long pour travailler sur un film. Il y avait aussi des versions en fibre de verre pour les scènes de combat, et je comprend qu’à cause des contraintes de temps, on ait dû demander à une entreprise espagnole de fabriquer des copies supplémentaires en acier, pendant le tournage.

AA: Des croyances populaires avancent que ces épées étaient très lourdes, plus de 5kg selon certaines sources, et que ce surplus de poids a été ajouté aux épées pour qu’Arnold Schwarzenegger puisse mieux les “sentir”. Actuellement combien pèse chaque épée ? Les considérez-vous comme des épées praticables ?

JS: Les épées de films appartiennent à une catégorie qui est la leur – habituellement il faut qu’elles soient plus grande que d’ordinaire, dans le but de les reproduire sur grand écran. Mais ces épées sont en réalité un peu plus petites que ce qu’elles laissent apparaître à l’écran. L’épée du père pèse aux alentours de 3kg, l’épée Atlante autour de 3.5kg, ce qui reste loin de 5kg (rires), et aucune n’a eu un ajout de poids, pour diverses raisons. De plus, la plupart des épées que vous voyez dans le film sont moulées en fibre de verre – comme dans les scènes de combat – elles ne pèse presque rien du tout. Les vraies épées n’ont servi que pour les gros plans, les prises de vue serrées, etc. Concernant le poids en général, je fabrique de véritables épées, et la plupart sont très légères. Mais celles-ci étaient plus lourdes que d’habitude, parce que je travaillais sur les dessins de production de Ron, et je voulais créer une réplique la plus fidèle possible, et de mémoire, Ron avait une conception dédiée au grand écran.

AA: Est ce que les lames des épées originales étaient montées de manière permanents sur la poignée, ou pouvait-elle être désassemblée ?

JS: Elles pouvaient être désassemblées. La lame a une soie courte, à laquelle j'ai soudé une tige filetée. Les pommeaux ont été forés et filetés pour correspondre, puis vissés.

AA: Quel type d’acier utilisez-vous ?

JS: Comme les épées étaient uniquement destinées à servir d’accessoires, j’ai utilisé de l’inox 440C. Ca donne un rendu miroir, mais ce n’est pas un acier que j’utiliserais pour le combat. Nos nouvelles versions seront en 5160, c’est ce que j’utilise le plus souvent.

AA: Quels étaient les composants originaux de la poignée ? Vous étés vous complètement chargé de la finition ?

JS: Alors, les moules étaient en bronzes, et oui, j’ai fait le travail de finition. Je leur ai donné un rendu antique, et poncé les grandes formes, afin de leur donner cet aspect usé que John Millius voulais. ndt: la phrase suivante est difficile à traduire, peut être par manque de connaissances techniques: The grip cores were made from brown canvas micarta which I didn't polish, but left rough. La seule chose que je n’ai pas fait c’est d’enrouler la corde autour de la poignée, ce sont les accessoiristes que s’en sont occupés.

AA: Quand vous avez commencé à travailler sur l’accastillage de la poignée sur l’épée du père, combien de prototypes y’a t-il eu avant que les studios n’acceptent le design final ?

JS: Deux versions.

AA: Je crois que dans une autre interview, il a été mentionné que la gravure originale était en bas-reliefs ?

JS: Ouaip, c’était vraiment plat. Comme un médaillon. Il le voulaient plus volumineux. Donc j’ai sculpté le crâne creux, afin de réduire le poids.

AA: Comment est-ce fait ? Ce n’est pas difficile de mouler quelque chose de creux ?

JS: Actuellement, les cires sont moulés en deux parties séparées (chaque coté de la garde), et assemblées. (ndt : une fois de plus, traduction difficile : Then the guard was investment cast as a whole in bronze.)

AA: Outre ces deux épées, avez-vous créé une autre arme ou armure pour ce film ?

JS: Non.

AA: Tim Huchtausen a sculpté les éléments de la poignée pour l’épée Atlante – Est-ce difficile de préparer une lame dont la poignée n’a pas été dessinée par vous-même ?

JS: Pas trop difficile. J’ai d’abord fait un modèle pour les lames, et Tim a travaillé à partir de ce travail. Tim les a sculpté de l’argile
NDT : le reste de la réponse est difficile à traduire, toujours pour les mêmes raisons que celles mentionnées plus haut, à vot’ bon cœurs messieurs les bilingues….

AA: Est ce que des épées gardées pas l’équipe et le staff après le film vous ont été retournées pour être aiguisées ?

JS: (M. Samson sourit) Yeah, John m’a fait aiguiser son original de l’épée du père, et il me l’a de nouveau retourné quelques jours plus tard pour la désaffuter – C’était trop dangereux de la laisser comme ça dans sa maison. Quand j’aiguise quelque chose, c’est très tranchant.

AA: Dans Conan le Destructeur, Conan porte une épée Atlante qui semble différente. Le manche et le ricasso semblent plus longs, et les lignes de la lame semblent moins bien définies. Pourquoi ?

JS: Je n’ai pas travaillé sur Conan le Destructeur, donc là je ne peux que supposer. Il me semble que ce sont des copies en fibre de verre qui auraient subie des modifications.

AA: Concernant les 5 épées Atlantes que vous avez été autorisé à recréer il y a quelques années, pour qu’Arnold Scwarzenegger les expose au Planet Hollywood – quelles étaient les différences entre celles-ci et l’originale ?

JS: Hé bien, j’ai meulé les lames pour Tony Swatton. Tony y a ajouté les poignées qui étaient plus longues que celles que j’ai faites pour le film. John (Millius) a prété la sienne pour qu’on moules les composants du manche. NDT : p….n je rame pour le reste

AA: Le fait de manipuler l’originale et de créer les nouveaux modèles, cela provoquerait-il chez vous comme un sursaut de nostalgie ?

JS: Non, une épée est une épée (rires). Je serais un peu plus nerveux ce coup-là que la fois d’avant. En 1979, quand j’ai commencé à travailler sur ces épées la première fois, c’était juste un boulot comme un autre, et je ne pensais pas que ça aurait eu un tel impact sur mon travail.

AA: Avec la récente confirmation de la production d’un Conan 3, vous attendez vous à une opportunité de travailler à nouveau avec M.Millius ?

JS: Toujours ! J’espère que j’aurais cette opportunité – Et que Ron et Tim seront impliqués aussi. Ca été génial de travailler ave eux pour recréer les épées du premier film, et ça serait encore plus génial de travailler avec eux pour créer des épées pour un nouveau film.

AA: Cela fait 20 ans que vous avez créé les épées originales, est-ce que l’évolution des équipements vous a fait changer vos méthodes de travail pour les nouvelles éditions limitées ?

JS: Non, j’utilise le même équipement. J’ai acheté ma Burrking juste avant d’obtenir le boulot, et c’est l’un des plus récent produits sur le marché pour le moment. Auparavant j’utilisais des meuleuses à pierre (NDT: Stone grinder, trad à confirmer), mais celle-ci sont meilleures. Les BurrKing se font vieilles, mais je pense qu’il est approprié que la dernière chose que je fasse avec soit de refaire ces épées avec le même type de machine. A propos, le premier couteau que j’ai fait était fabriqué à la main avec une lime. Cooper (John Nelson Cooper) voulais voir si j’étais investi dans ce que je faisais. (Jody rit) Je pense que je l’étais
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Traduction d'une interview de Jody Samson   Today at 23:53

Back to top Go down
 
Traduction d'une interview de Jody Samson
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Jody Samson's Death
» Dames of Dialogue Interview w/D. K. Christi
» Old interview with Tuomas Pirinen on Strike to Stun
» Dubai Atlantis Grand Opening - Gerry Interview
» Moviefone Interview - Gerard Butler Talks Dragons, Career Choices and '300'

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
The Conan Completist Forum :: Forum Francophone :: Conan le Barbare-
Jump to: